Téléphone +41 (0)22 798 00 00                            Fax +41 (0)22 782 40 20
Historique de la base 1966:    En   1963,   la   chute   d’un   pan   de   montagne   des   Dolomites   dans   le   bassin   de   retenue   du   barrage   de   Longarone   (90   km   au   nord   de   Venise), donna   naissance   à   une   gigantesque   vague   qui   passa   par   dessus   l’édifice   et   déferla   dans   la   vallée.   Les   images   transmises   à   la   suite   de   cette catastrophe   frappérent   l’opinion   publique   et,   bien   sûr,   interpellérent   les   autorités   de   l’époque   par   les   grandes   difficultés   que   rencontrérent   les sauveteurs.   Seul   l’hélicoptère   -   extrémement   rare   en   ces   années-là   en   Suisse   -   permettait   une   approche.   Suite   à   cet   événement,   Ernest   Reymann, directeur du Service cantonal de la protection civile, lance une initiative visant à pouvoir disposer d'un hélicoptère pour des missions de sauvetage. 1968,   l'Etat   décide   de   former   des   pilotes   en   vue   de   la   création   d'un   service   héliporté.   De   1968   à   1971, Genève   dispose   d'un   hélicoptère   de   type   Hughes   269,   propriété   de   l'Aéroclub   de   Genève.   1971   Le   1er   avril 1971,   le   Conseil   d'Etat   décide   de   créer   un   service   héliporté   pour   les   besoins   de   la   Protection   civile   et   de   la Police,   et   achéte   un   Hughes   500   qui   sera   perdu   lors   d'un   accident   (heureusement   sans   blessé   grave)   en 1975. 1975   à   1983,   le   service   hélicoptère   possède   un   Bell   206,   qui   se révèle   supérieur   au   Hughes   500   pour   les   vols   de   secours   car   plus spacieux pour le blessé. 1983:   Après   les   hélicoptères   américains,   le   service   opte   pour   une   machine   de   construction   française.   Il   s'agit d'un   AS350   B   -   Ecureuil,   immatriculé   HB-XBC.   Cet   hélicoptère   du   constructeur   Aérospatial,   de   technologie moderne,   à   la   fois   rapide   et   silencieux,   est   apprécié   pour   ses   qualités   de   vol.   Un   arrangement   régional   avec le   département   de   Haute-Savoie   est   alors   signé   dans   le   but   de   coordonner   et   d'améliorer   le   sauvetage   et   le transport des blessés et des malades dans la France voisine. 1987:   Une   convention   est   signée   entre   le   service   hélicoptère   et   l'hôpital   universitaire   de   Genève,   puis   avec   REGA,   pour   la   mise   à   disposition   de chefs   de   clinique   en   anesthésiologie.   Le   service,   ainsi   médicalisé,   peut   dès   lors   effectuer   des   interventions   de   sauvetage,   ainsi   que   des   transports de patients. 1990:   L'hélicoptère   HB-XBC   est   vendu   à   Héli-Monaco.   Il   sera   remplacé   par   un   Ecureuil AS350   B2   version   améliorée.   Ce   nouvel   appareil   immatriculé HB-XVB est aujourd'hui plus en service. 1991:   Suite   à   la   décision   du   Conseil   d'état   de   créer   la   Sécurité   civile,   le   Service   hélicoptère   est   alors   rattaché   à   la   direction   de   cet   organisme   et   en constitue une entité distincte. 1993:    Un    arrangement    régional    avec    le    département    de    l'Ain    (considérant    que    le    sauvetage    de    la    vie    prime    sur    toute    autre    considération administrative   ou   légale,   et   que   cet   aspect   humanitaire   doit   toujours   prévaloir)   est   signé.   Une   convention   est   signée   avec   le   T.C.S.   (Touring   Club Suisse) pour le transport sanitaire et l'assistance à l'étranger (Livret E.T.I.) 1994: Un arrangement régional avec le département de Haute-Savoie, similaire à celui d'octobre 1993 avec l'Ain, est signé. 2001:   La   base   hélicoptère   de   la   Sécurité   civile   fête   ses   30   années   d’existence.   (Département   économie   et   santé,   DES   (anciennement   :   Département de   l'action   sociale   et   de   la   santé),   suite   à   une   votation   cantonale   acceptant   la   loi   relative   à   la   qualité,   la   rapidité   et   l'efficacité   des   transports   sanitaires urgents, le 1er juillet la base hélicoptère est rattachée aux Hôpitaux universitaires de Genève. 2003:   La   base   hélicoptère   des   Hôpitaux   Universitaires   de   Genève   se   sépare   de   son   Ecureuil   HB-XVB.   La   nouvelle machine bimoteur l’EC135, HB-ZEN, assure la relève. 2011:   Fondée   en   1952,   la   Garde   aérienne   suisse   de   sauvetage   Rega   a   fêté   ses   40   ans   de   présence   sur   sol   genevois et    ses    10    ans    de    collaboration    avec    les    Hôpitaux    universitaires    de    Genève    (HUG).    Pour    l’occasion,    une démonstration   de   transport   en   hélicoptère      était   organisée   sur   le   toit   des   HUG,   avec   une   «   isolette   »,   cet   incubateur sophistiqué   qui   permet   de   transporter   les   bébés   prématurés. Aujourd'hui,   le   Service   hélicoptère   effectue   des   missions humanitaires,   mais   aussi   accessoirement   des   missions   d'intérét   général.   Son   port   d’attache   est   depuis   toujours l’Aéroport International de Genève (AIG) et son indicatif d’appel est REGA 15. 2014: Depuis novembre l’hélicoptère de la base hélicoptère des HUG est operé par Swiftcopters SA afin de satisfaire les exigences de l’EASA.  
Base hélicoptère
Urgences vitales: 144 Services d’urgences Centrale téléphonique des HUG 022 372 33 11